Comptoir Breton - Caramels
Caramels

En 1343, le roi Philippe VI de Valois généralise la gabelle (taxe sur le sel). Par conséquent, le sel devient une denrée de luxe que seules les familles aisées peuvent s’offrir. Le beurre qui jusque là était salé devient doux, sauf dans les pays francs (Bretagne, Vendée, Artois, Flandre, Basse-Navarre, Béarn, Aunis) exempts d’impôt sur le sel. Lorsque la Bretagne fut rattachée au royaume de France, elle exigea que ses privilèges restent inchangés. La gabelle ne lui fut donc pas été appliquée.
En 1977, un chocolatier de Quiberon, Henri Le Roux, imagine un caramel au beurre salé. Le phénomène était lancé. Le succès, fulgurant, déclencha une frénésie d’interprétations et les restaurants ne tardèrent pas à reprendre l’idée.
En 1980, le Caramel au Beurre Salé est élu meilleur bonbon de France. Quant aux Quiberonnais, très attachés à leur caramel au beurre salé, ils lui ont rendu hommage, le 13 septembre 1997, en réalisant le plus long caramel au beurre salé du monde: 567.85 mètres.

Nous avons sélectionné pour vous une gamme de caramels au beurre salé artisanaux bretons :

  • Notre sélection : Caramels artisanaux
  • Poids net : 225 gr